Par où commencer pour développer une application mobile ?

Vous avez une idée, un concept qui, vous le pensez, pourrait révolutionner le monde de l’application mobile. En revanche vous n’avez aucune idée de comment vous y prendre.

Laissez-vous guider à travers les différentes étapes, contraignantes mais nécessaires, à la création de votre application mobile.

Etape 1 : Vérifier que le concept d’application n’existe pas déjà

pexels-photo-212286-1

Cela peut sembler idiot et pourtant… Les bonnes idées sont dans l’air comme le dit le dicton et il n’est pas rare (voir même carrément récurrent) de voir que notre éclair de génie à déjà eu lieu dans l’esprit de quelqu’un d’autre.

En effet, à Digitom, il nous arrive souvent de recevoir des demandes de développement d’applications mobiles pleines de bon sens, au détail près que souvent une application similaire est déjà existante.

Un petit tour sur les différents stores (Play Store et App store) s’impose donc afin de voir si personne ne vous a volé la vedette à votre insu.

 

Etape 2 : Définir un cahier des charges pour votre application mobile

stack-letters-letter-handwriting-family-letters-51191-1

Rhaa, encore lui ? Vous pensiez pouvoir l’éviter, c’est raté. Pour créer une application mobile comme un site internet il est capital de rédiger un cahier des charges fonctionnel complet.

Ce dernier s’efforcera de décrire :

  • L’idée de l’application,
  • La cible visée,
  • Le fonctionnement de l’application (table de décision & organigramme),
  • Le type d’application souhaité : native (propre à une plateforme ex. application Android), ou bien hybride (application multiplateforme : Windows phone, Android, iOS…),
  • Votre budget si vous compter sous-traiter
  • Votre délai.

 

Etape 3 : Développement de l’application mobile

 

Cas de figure n°1 : Vous souhaitez le faire vous-même.

healthy-vegetables-restaurant-nature-1

Deux options peuvent vous mener à vouloir réaliser votre application mobile vous-même.

Soit vous n’avez pas un radis en poche et vous souhaitez tenter l’aventure. Dans ce cas, il va falloir bosser dur pour apprendre à programmer et choisir le langage le plus adapté pour l’application que vous souhaitez créer.

Soit vous êtes un as du développement mobile, mais si tel était le cas, je doute fort que vous soyez en train de lire cet article.

Donc partant du principe que vous n’avez pas un radis en poche et que vous souhaitez développer votre application vous-même il va falloir :

  • Apprendre les concepts de base de programmation
  • Définir le type d’application que vous souhaitez développer
  • Si c’est un hybride, il va vous falloir maitriser les Framework javascript Angular et Ionic
  • Si c’est une native, il va vous falloir maitriser Java pour Android et Objective C pour iOS (principalement)
  • Une fois l’application développé il va falloir l’exporter pour les différents stores.
  • Et ce n’est pas fini. Une fois votre application en ligne sur les différents stores, il va falloir la promouvoir car il serait dommage que votre application ne trouve aucun utilisateur après vous être donnés tant de mal.
  • Pour promouvoir votre application il va falloir vous pencher sur les techniques webmarketing propres à ce type de produit…

Cas de figure n°2 : Vous souhaitez sous-traiter le développement de votre application

pexels-photo-239898-1

Vous souhaitez faire appel à un professionnel reconnu pour vous accompagner dans la définition, le développement, la mise en ligne et la promotion de votre application mobile.

Quelques conseils afin de bien choisir votre prestataire :

  • Privilégiez la proximité
  • Consultez plusieurs prestataires avec votre cahier des charges et comparez
  • Vérifiez les compétences et le sérieux de votre prestataire : taille de la structure, nombre de développeurs…

Digitom est spécialiste en développement d’applications mobiles, si vous souhaitez obtenir un devis ou échanger sur votre projet, n’hésitez pas à nous envoyer votre cahier des charges via notre page contact.

En espérant que cet article aura su vous être utile.

A très bientôt.

Partager cet article


aa53349581da829c1f950431dead56c8UUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU